Bien acheter son arc !

Moment très important que celui où l’on décide d’acheter un arc. Avant de se rendre dans une armurerie, où de répondre à une annonce sur internet, il faut tenir compte de plusieurs critères :

1) L’âge du tireur
2) Le type d’arc que l’on désire ou l’usage que l’on veut en avoir.
3) Le budget que l’on est disposé à mettre.
4) Le choix d’un arc neuf ou d’occasion.

1) L’Age du tireur

Comme pour les lecteurs de Tintin, cela peut aller de 7 à 77 ans.

Plus sérieusement, l’âge du tireur est assimilé à sa taille, et de ce fait à son allonge. Il existe donc différentes longueurs de poignées et de branches, exprimées en ‘pouce’ (ou ‘Inch’ en anglais, équivalant à 2,54 cm) adaptées aux caractéristiques du tireur. Les poignées mesurent de 18 à 25 pouces, les branches, quant à elles, vont de 64 (voir moins) à 72 pouces.

Il est donc très important de bien choisir la longueur de sa poignée, en rapport avec la longueur des branches mais surtout de ses propres mensurations.

Généralement, avec un arc de 68 où 70 pouces, on utilisera une poignée de 25 pouces, et avec un arc de 66 pouces, une poignée de 23 pouces (voir moins).

Il est important de savoir que la puissance d’un arc est proportionnelle à l’allonge du tireur, et à la puissance des branches. Donc pour (bien) débuter, que ce soit chez un jeune ou un adulte, il est préférable de commencer avec une puissance d’arc faible, par exemple de 16 à 20 livres maximum (1 livre équivaut à 453,592 gr.) et de l’augmenter par la suite.

2) Types d’arcs

Il existe 3 grandes catégories d’arcs :
- Recurve (arc classique) ;
- Compound (arc à poulies) ;
- Longbow (arc droit en bois d’une seule pièce type ‘Robin des bois’).

Le choix d'opter pour l’un de ces 3 types d’arcs est une question à laquelle il est difficile de répondre. Acheter un arc Recurve est pour moi, le meilleurs choix à faire pour débuter. Il est vrai qu’un arc Compound est plus précis grâce à son décocheur, son système de visée et sa puissance. Néanmoins, il appartient à une catégorie où il est tout aussi difficile de rivaliser avec les meilleurs. Le Longbow est l’arc le moins utilisé en compétition FITA, par contre, on le retrouve beaucoup plus en tir Nature où 3D. Tirer avec un Recurve, sans viseur, sans stabilisateur, ni V-bar, est en quelque sorte un petit aperçu des sensations que l’on éprouverait avec un Longbow.

3) Le budget

Quel budget est-on prêt à mettre ? Important en ces temps de crise !
Les prix que j’indique sont ceux d’un arc nu, autrement dit sans équipements, et pour un arc neuf. Cela va de :

- 80 à 1.000 € pour un Recurve ;
- 800 à 1.000 € (et plus) pour un Compound ;
- De 100 à 250 € pour un Longbow.

Entre l’arc d’initiation en bois et les arcs ‘haut de gamme’, il existe de très bons arcs qui vont de 180 à 300 €, et qui conviennent parfaitement pour rivaliser avec les Hoyt et compagnie…

Pour ce qui est de l’usage, si l’on désire juste s’amuser, et tirer de temps en temps au fond de son jardin, un arc Recurve d’initiation coûtant 80 € suffit amplement, et il conviendra parfaitement pour débuter.

Par contre, si l’on désire en faire un vrai sport et peut-être tirer en compétitions, il conviendra d’équiper son arc avec viseur, v-bar, canon, stabilisateurs, etc. ainsi qu’avec des flèches adaptées (carbone), d’où un surcoût non-négligeable.

4) Neuf ou d’occasion ?

Acheter un arc neuf est évidemment une garantie, mais il est possible de faire une bonne affaire en surfant sur des sites dits de ‘seconde main’. Cependant, le risque de se faire ‘pigeonner’ est évidemment plus grand, surtout si l’on n’y connaît rien en archerie.

Lorsque je vois des annonces du genre : ‘’Vend Arc + flèches + sac pour mettre dedans…‘’, accompagné d’une photo mal prise, sans informations sur la puissance ou l’allonge, ni la mention pour ’droitier’ ou ‘gaucher‘, et que la personne vous demande de faire une offre, ou encore ‘’Vend, arc de chasse + flèches 80 € ?‘’, mieux vaut tourner la page… Alors méfiance et, de grâce, renseignez-vous avant de répondre à ce genre d’offre !

Un arc Compound peut s’avérer dangereux s’il n’est pas sécurisé à 100% dans bien des niveaux : les cames, les cordes, le dé-loupe, où le décocheur. Il est également très important de veiller à l’allonge et à la puissance (voir point 1). Idem pour un arc Recurve, sur lequel une branche ou une corde défectueuse peut occasionner de vilaines blessures…

Je terminerais en disant que la meilleure façon de faire un bon achat, en neuf ou de ‘’seconde main‘’, est de prendre votre temps. Avant d’acheter n’importe quoi, rendez-vous dans un club près de chez vous, ils se feront un plaisir de vous conseiller, sans pour autant essayer de vous refiler un arc pourri qui traine depuis des lustres dans leur grenier.


ROLAND